Nous contacter
Bruyères-Le-Châtel ensemble, une alternative crédible pour faire entendre votre voix.
Rejoignez notre association pour un projet de vie qui nous tient à coeur.

Des questions au C.M. sans réponses.

Découvrir Des questions au C.M. sans réponses.

POUR ou CONTRE : RURAL ou URBAIN

Découvrir POUR ou CONTRE : RURAL ou URBAIN

Cela se passe à Bruyères

Découvrir Cela se passe à Bruyères

On compte sur vous!

Découvrir On compte sur vous!

Suivez-nous sur Facebook

Découvrir Suivez-nous sur Facebook

En cette nouvelle année, recevez de toute l'équipe Bruyères le Châtel ensemble, nos voeux de bonheur, de santé et de prospérité. (éditorial 2015)

Ce début d'année restera à jamais un cauchemar dans nos cœurs, nous aimons la République et ses valeurs. Alors, lorsque des fanatiques assassinent la liberté d’expression, même si la douleur est insupportable nous avons envie de crier, un crayon à la main, nous sommes tous des « CHARLIE »

 

Mort du coeur de notre village

Notre centre-ville va être bradé à un promoteur immobilier, mais pourquoi s’arrêter à un seul projet ? Nous déplorons le manque de communication de la municipalité sur un sujet qui nous concerne tous. Notre village prend l’apparence d’une ville dortoir sans âme, pour exemple : le commissaire enquêteur en date de juillet 2013 sur l’enquête de mise en compatibilité du PLU, a dit « Ce transfert des écoles ne serait probablement pas sans conséquences sur les commerces de proximité, tant il est facile aujourd’hui, pour les familles, de profiter de l’accompagnement des enfants aux écoles pour procéder aux achats journaliers ou se rendre à la Mairie ou à la Poste ».

  • Pourquoi aucune consultation ni aucune mise en concurrence n'ont eu lieu à ce jour, auprès de plusieurs promoteurs immobiliers ?
  • Quel cahier des charges défini par la ville pour ce projet ?

Autre exemple : Le commissaire enquêteur sur la révision du PLU de juillet 2014, note que « Les futurs habitants de l’opération située au sud de la commune viendront principalement de la RD 116 pour rejoindre leur logement sans traverser la commune ». Double peine pour notre commerce de proximité (délocalisation des écoles et les nouveaux habitants iront consommer dans les communes voisines).

Nos conseillers ont voté contre ce projet qui semble être peu abouti en terme de cohésion sociale, affaiblira l’activité économique et manquera d'harmonie avec le paysage actuel. M. le Maire n'a jamais tenu compte des avis des commissaires enquêteurs et des Bruyérois. Toujours est-il que cette absence de prise en compte, est ressentie comme un déni de démocratie pour une partie de nos concitoyens. Certains se demandent à quoi servent les enquêtes !

Quelles sont les raisons de ce manque de concertation ?

  • S’assurer une rente électorale par une augmentation du nombre d'habitants venant de l’extérieur ?
  • Franchir des paliers de population pour que M. le Maire et ses conseillers bénéficient d'indemnités plus importantes ?

Le coût prévisionnel annoncé de ce projet est d'environ 22 000 000€, somme à laquelle il convient d’ajouter  4 435 000€ pour les parties déjà réalisées.

Dans une période de restriction budgétaire exigée par l'Etat, il convient de se limiter à la réalisation d’équipements nouveaux indispensables, et certainement pas d’entreprendre le transfert du groupe scolaire et créer un complexe sportif digne d’une ville de 15000 habitants.

 

Rapprochement avec la CA d’Evry :

Le 10 décembre 2014, le préfet de région a communiqué les avis des communes concernant le nouveau schéma régional de coopération intercommunale qui prévoit, entre autre, un rapprochement de l’Arpajonnais avec les secteurs de Brétigny-sur-Orge, Grigny, Evry,  Corbeil-Essonne, jusqu’à Sénart. 57% des communes et communautés de communes ou d’agglomérations ont répondu à cette consultation qui débouche sur un rejet du projet à hauteur de 74%. Pour la création du Grand Evry, 81% des communes concernées ont exprimé un avis négatif.

Toujours aucune mobilisation de notre maire sur ce sujet, contrairement aux communes limitrophes. Pourquoi ?

Les solutions possibles :

Nous restons dans notre vision d’un Bruyères-le-Châtel village qui consulte ses habitants et leur donne une tribune pour s'exprimer.

Nous ne comprenons pas le manque d’information et d’engagement de notre maire et son équipe qui se disent contre le rapprochement avec Evry.
Quand et quelles actions souhaitent-ils mettre en place ?
Ont-ils consulté la CC des Pays de Limours ou la CC du Dourdannais en Hurepoix pour un éventuel rattachement de Bruyères à ces communautés de communes ?
Ne pourraient-ils pas suggérer un transfert du siège social (actuellement à Ollainville) de la CC de l’Arpajonnais à Mr Sprotti.

En effet, si le siège était situé à Marolles, La Norville, Bruyères....nous ne ferions plus partie du découpage et rattachement à la CA d’Evry.

Nous avons la liberté de nos choix même si c’est compliqué, encore faut-il avoir le courage politique de le faire.

Nous serions favorables à un référendum pour cette question et ainsi savoir réellement ce que souhaitent les Bruyéroises et les Bruyérois.


Pour rappel:

les avis des différents commissaires enquêteur sont sans appel :

« Ce transfert des écoles ne serait probablement pas sans conséquence sur le commerce de proximité, tant il est facile aujourd’hui, pour les familles, de profiter de l’accompagnement des enfants aux écoles pour procéder aux achats journaliers ou se rendre à la Mairie ou à la Poste ».

  • Monsieur Crine en juillet 2014

« Les futurs habitants de l’opération située au sud de la commune viendront principalement de la RD 116 pour rejoindre leur logement sans traverser la commune »

Monsieur le Maire n'a jamais tenu compte de l'avis défavorable de Monsieur Le Bomin commissaire enquêteur en 2005 et des Bruyérois concernant ces différentes enquêtes publiques, faits également soulignés par Monsieur Gamache dans son rapport de 2013.