Nous contacter
Bruyères-Le-Châtel ensemble, une alternative crédible pour faire entendre votre voix.
Rejoignez notre association pour un projet de vie qui nous tient à coeur.

Des questions au C.M. sans réponses.

Découvrir Des questions au C.M. sans réponses.

POUR ou CONTRE : RURAL ou URBAIN

Découvrir POUR ou CONTRE : RURAL ou URBAIN

Cela se passe à Bruyères

Découvrir Cela se passe à Bruyères

On compte sur vous!

Découvrir On compte sur vous!

Suivez-nous sur Twitter

Découvrir Suivez-nous sur Twitter

L'église Saint Didier

LE MONASTERE

          Aux Archives Nationales de Paris (1) est conservée la charte de donation d’une certaine Clothilde qui institua en l’an 670 sa nièce Mummola, première abbesse du monastère qu’elle venait de fonder à Bruyères-le-Châtel. Elle donnait à cette abbaye des biens situés en ce village et à Fontenay-les-Briis.

          L’existence de ce monastère fut de courte durée. Cependant, il en subsista à Bruyères une chapelle qui par la suite fut appelée tantôt église Notre-Dame, tantôt de la Magdeleine. Située dans l’enceinte du château elle constitua alors avec Saint Didier, une double cure.

 

L’EGLISE ET LE PRIEURE

L’église, de nos jours seul lieu de culte du village, fut érigée vers le milieu du XIè siècle sous le patronage de Saint Didier, évêque de Langres et martyr, au sein du prieuré dont il ne reste à l’heure actuelle que l’ancienne Grange aux Dîmes transformée en maison d’habitation.

D’après les bulles pancartes extraites du ¨Pouillé général du Monastère de Saint Florent de Saumur établi vers 1270, Saint Didier de Bruyères figurait parmi les treize églises et trois chapelles des environs de Paris possédées par ce monastère. Dans le chartrier de Saint Florent se trouve une pièce du tome VII de « Gallia Christiana nova » (2) indiquant qu’en 1070 :

«  Geoffroy (de Boulogne), Evêque de Paris, confirme à Guillaume, abbé de Saint-Florent l’église de Bruyères-le-Châtel avec la chapelle du château… »

en savoir plus